top of page

Quint Gallery, un Joyau de La Jolla

Avec sa magnifique côte et sa vibrante vie artistique, La Jolla mérite bien son nom de joyaux. La Quint Gallery, qui célèbre son 40e anniversaire, est l’une des principales galeries d’art contemporain de la région.


Nous avons eu la chance de rencontrer Ingrid Westlake, curatrice et directrice de ONE, un espace satellite de Quint Gallery. Elle nous parle de la scène artistique de la Californie du sud, de la Quint Gallery et de l’exposition actuelle avec l’artiste français Adrien Couvrat.


Photo Quint Gallery: oeuvres de Mara de Luca, Kim MacConnel, Manny Farber et Anne Mudge.


Bonjour Ingrid Westlake, La Jolla abrite de nombreuses galeries d’art. Comment décririez-vous la scène artistique de la Californie du sud ? 

Il existe une offre très diversifiée en matière de galeries d’art : La Jolla abrite une quinzaine de galeries d’art, et peut-être la même chose à San Diego. La Jolla est l’endroit où se trouve le prestigieux musée d’art contemporain (MCASD), de sorte qu’une variété de galeries d’art se sont établies pour servir les collectionneurs locaux ainsi que les visiteurs du joyau de San Diego.


Alors que Los Angeles a évidemment beaucoup à offrir avec de nombreux musées de renommée mondiale tels que The Getty, LACMA et The Broad, j’aime à penser que San Diego, et Quint Gallery en particulier, a mis en avant une offre visuelle très distinctive qui a contribué à la longévité de la galerie. Quint Gallery est un joyau à l’intérieur d’un joyau. 🙂 

Ingrid Westlake in front of works by Adrien Couvrat – Courtesy of Quint Gallery

Ingrid Westlake devant les oeuvres de Adrien Couvrat – Photo: Quint Gallery

Pouvez-vous nous parler de votre parcours qui vous a conduit à devenir directrice de la Quint Gallery ?

J’ai fait la connaissance de la Quint Gallery en tant que collectionneuse d’art lorsque j’ai déménagé à San Diego il y a près de 10 ans. Découvrir les œuvres incroyablement intelligentes de Kelsey Brookes et d’Adam Belt a été une révélation. D’autres conversations et mes écrits sur certains artistes de Quint ont conduit Mark Quint et son équipe à me proposer de gérer des expositions pour Further, un espace satellite qu’ils commençaient en janvier 2020.


Ce projet était une collaboration avec SixteenFifty, une agence créative de La Jolla. Avec la Covid-19, il s’est rapidement avéré impossible d’amener les visiteurs dans un espace de travail, donc mon exposition 20/20 Vision: Further a été de courte durée.


Mark Quint a toujours rêvé d’un espace conceptuel de slow art qui ne montrerait qu’une seule œuvre d’art à la fois. Cela s’est avéré le timing parfait et nous avons ouvert ONE en juillet 2020.


Pouvez-vous partager l’histoire de la Galerie et son programme ?

Lorsque Mark Quint a créé sa galerie il y a 40 ans, il a choisi d’être le champion des artistes du mouvement Light and Space (Robert Irwin, Peter Alexander, Mary Corse, Larry Bell…), un mouvement désormais reconnu comme essentiel de l’art californien. Ces artistes et peintres emblématiques à la sensibilité minimaliste ou conceptuelle ont été exposés très tôt à la Quint Gallery, transformant tous la qualité unique de la lumière californienne en une source d’inspiration sans fin.


Alors que Quint continue d’exposer des œuvres de ces artistes phares, une attention particulière doit être portée à la jeune génération d’artistes de ce mouvement : Adam Belt et Mara de Luca. 


Un autre trait très distinctif de la plupart des artistes Quint est la façon dont ils embrassent la couleurdans toutes ses variations. Les œuvres de Manny Farber en sont un bon exemple.


Dans un style plus abstrait, les oeuvres de nos artistes Kim MacConnel et Kelsey Brookes sont à la fois élégantes et intelligentes : MacConnel revisite l’histoire de l’art en se concentrant sur les motifs et la décoration tandis que l’art de Kelsey Brookes est enraciné dans la science moléculaire et la perception du cerveau.


Je voudrais également souligner l’aspect géopolitique de la culture transfrontalière de San Diego. C’est un marqueur visuel important qui influence de nombreux artistes des deux côtés de la frontière. La Quint Gallery a choisi d’ouvrir un tout nouvel espace en mars dernier en montrant une installation significative de l’artiste chilien Alfredo Jaar dans laquelle une série de boîtes lumineuses et de miroirs plongent les spectateurs dans le voyage d’un demandeur d’asile traversant le Rio Grande depuis le Mexique. aux États-Unis.


La plupart des artistes sont américains et relativement locaux mais mon expérience européenne a déjà conduit à montrer des artistes européens que je crois que les collectionneurs américains seront reconnaissants d’accueillir dans leurs collections.

Artworks by Kelsey Brookes, Adrien Couvrat,  Manny Farber, Gary Lang, Ryan McGinness- Courtesy of Quint Gallery

Oeuvres de Kelsey Brookes, Adrien Couvrat, Manny Farber, Gary Lang, Ryan McGinness- Photo: Quint Gallery

Je pense en fait qu’après le choc initial, Quint Gallery a été incroyablement rapide pour saisir l’opportunité d’un modèle sur rendez-vous. Notre approche personnalisée a permis de meilleures interactions avec nos clients et collectionneurs qui se sont mobilisés pour soutenir la galerie puisque nous n’avons jamais cessé de proposer des expositions d’art de qualité lorsque tous les musées étaient fermés.


Notre concept de slow art avec ONE a fourni un moment artistique unique et beaucoup de personnes ont exprimé à quel point elles étaient reconnaissantes pour ce moment si nécessaire. Avec autant de temps passé à la maison, de nombreuses personnes ont choisi d’investir dans les œuvres d’art. Il y a donc eu certains aspects positifs malgré tout et nous avons saisi l’opportunité d’ouvrir un deuxième espace d’exposition en mars 2021 pour célébrer le 40e anniversaire de la Quint Gallery.


Quelles sont les expositions en cours et à venir ?

Nous présentons actuellement (jusqu’au 15 mai) l’artiste français Adrien Couvrat à ONE avec une installation monumentale de ses fascinantes peintures optiques qui changent de couleur au fur et à mesure que le spectateur se déplace devant elles. Une magie optique pure et jouant avec la lumière et l’espace, le tout avec une touche française. 


Walking on Water, d’Alfredo Jaar restera à l’affiche à la Galerie puisque cette installation de près de 30 ans sur l’immigration est toujours très pertinente étant donné l’actualité et la situation des enfants mineurs qui traversent la frontière par leurs propres moyens. 


À la mi-mai, la Galerie effectuera une rétrospective de mi-carrière pour notre artiste Kelsey Brookes.

Walking on Water by Alfredo Jaar – Photo : Quint Gallery

Walking on Water, d’Alfredo Jaar – Photo : Quint Gallery


Comentarios


Ne manquez rien !

Abonnez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour hebdomadaires sur la

culture, le style de vie, l'actualité de la mode et des interviews exclusives de FQM.

Restez informé et embellissez votre boîte mail !

MERCI POUR LA SOUMISSION

SUIVEZ-NOUS

  • Youtube
  • Facebook
  • Instagram

SOUTENEZ NOS COMMANDITAIRES

ANNE FONTAINE.png
The Center for Oral Surgery Las Vegas, specializing in Dental Implants. Carlos H. Letelier, M.D., D.M.D., D.D.S.
Alliance Francaise de Los Angeles
Le Cordon Bleu

POST-ARCHIVE

bottom of page