top of page

Odyssée Cinématographique : Interview avec le Producteur Antoine de Cazotte

Découvrez l'interview du français et producteur de cinéma, Antoine de Cazotte, avant sa participation au San Diego French Film Festival, qui se tiendra du 2 au 5 juin 2024. Lors du festival, il présentera le documentaire "Océans", réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzeau.


Alors que nous nous entretenons avec Antoine de Cazotte, nous embarquons pour un voyage de la France à Hollywood suivant sa carrière dans l'industrie cinématographique. Antoine de Cazotte partage son parcours, de sa fascination d'enfance pour le récit à ses contributions au film oscarisé "The Artist" et ses projets actuels et futurs.


FQM : Pouvez-vous nous parler de votre parcours dans l'industrie cinématographique ?

Antoine de Cazotte : J'ai eu mon premier emploi rémunéré à 9 ans en tant que figurant dans une production cinématographique avec Napoléon et son armée de Hussards entièrement montée. Quand je suis rentré chez moi et que j'ai vu ma famille dans leur routine, je me suis dit que ce que je venais de vivre était comme vivre deux vies en même temps. La routine que tout le monde traverse et puis la vie fantaisiste que vous inventez pour la journée. J'ai décidé à ce moment-là de la direction de ma vie. Ma vie professionnelle dans le métier a commencé avec une émission de radio de deux heures le matin où j'invitais des gens du cinéma. Je me suis fait de nouveaux amis et j'ai beaucoup appris.

black and white group photo of Antoine de Cazotte on set
Antoine de Cazotte sur le tournage du film La Sentinelle endormie

Plus tard, j'ai quitté la radio et j'ai appris les outils du métier, comment utiliser une caméra ou un enregistreur Nagra, j'ai étudié les effets spéciaux de maquillage et la conception de décors. J'ai commencé à faire des documentaires, puis je suis passé à la fiction. Rappelez-vous, à cette époque, nous tournions avec des pellicules négatives. Ce voyage m'a emmené partout dans le monde, y compris 5 fois dans l'Arctique. En 2000, j'ai déménagé à Los Angeles où j'ai produit deux de mes films préférés : "The Artist", de Michel Hazanavicius, et "Océans" de Jacques Perrin.



FQM : Vous avez travaillé sur des films très diversifiés. Comment abordez-vous la sélection des projets sur lesquels travailler ?


AC : Ce dont je me souviens, c'est que j'ai pris tout ce qui se présentait à moi au début. Quand j'ai commencé, j'ai divisé mon travail entre les productions cinématographiques françaises, les défilés de mode, les émissions de télévision américaines et le sport, j'ai filmé Roland Garros pendant des décennies, par exemple, ainsi que le Tour de France. Puis je suis parti aux États-Unis et j'étais le gars que les Français appelaient pour mettre en route leurs productions. Après toutes mes expériences, maintenant je ne fais pas n'importe quoi pour l'argent. Je suis très excité par les projets qui ont un sens et qui ne sont pas juste des remplissages.

Antoine de Cazotte & Jacques Perrin outdoors talking on set
Antoine de Cazotte & Jacques Perrin

FQM : Pouvez-vous partager des expériences mémorables ou des défis que vous avez rencontrés lors de travaux de production cinématographique ?


AC : Il y en a tellement, et la vérité est que je ne me souviens pas de tous. Ce sont des petites choses comme rendre tout le monde heureux après une longue journée qui comptent parfois. Un exemple est par exemple, ces producteurs qui venaient de Los Angeles à Paris pour tourner une émission. Je les ai récupérés à Roissy et je les ai conduits directement de l'aéroport à l'endroit qui se trouvait sur le quai de la Seine face à Notre Dame de Paris au coucher du soleil. J'avais obtenu une clé de la ville de Paris qui ouvre la porte du quai, et je les ai conduits sur le quai jusqu'à l'eau. Ils étaient émerveillés. Une autre fois, pour un film d'époque des années 20, j'ai négocié un kilo d'oranges pour un poteau téléphonique que nous avons utilisé pour faire un mât pour un brick dans l'Arctique où il n'y a pas d'arbres... C'était inhabituel...

Antoine de Cazotte while shooting Star 80 in Hollywood
Antoine de Cazotte while shooting Star 80 in Hollywood

FQM : En regardant vers l'avenir, quels sont certains des projets actuels ou à venir sur lesquels vous travaillez ?


AC : Il y a quelques années, j'ai réalisé une mini-série appelée "Zero, Zero, Zero" pour Amazon et cela nous a emmenés autour du monde pendant un an. C'était génial, c'était comme faire 8 films à la suite. Donc maintenant je travaille sur une mini-série que je co-écris. Nous en sommes au stade du concept, de l'intrigue et de l'arc des personnages et à construire l'intérêt financier autour du projet. Je ne peux pas vous dire de quoi il s'agit, mais je peux vous dire qu'il y a Napoléon dedans, en revenant à mes racines.

zero zero zero amazon

San Diego French Film Festival https://www.afsandiego.org/sdfff2024


3 Juin: Film Oceans suivi d'un panel de discussion avec Antoine de Cazotte, Julie Dinasquet, Marine Biology Oceanographer, Arnaud Le Boyer, Physical Oceanographer, Ricky Rhodes (auteur/directeur) & Jordan Henderson (producteur/creative director) de Planet Froth Productions.

San Diego French Film Festival 2024

photos : Antoine de Cazotte

留言


Ne manquez rien !

Abonnez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour hebdomadaires sur la

culture, le style de vie, l'actualité de la mode et des interviews exclusives de FQM.

Restez informé et embellissez votre boîte mail !

MERCI POUR LA SOUMISSION

SUIVEZ-NOUS

  • Youtube
  • Facebook
  • Instagram

SOUTENEZ NOS COMMANDITAIRES

ANNE FONTAINE.png
The Center for Oral Surgery Las Vegas, specializing in Dental Implants. Carlos H. Letelier, M.D., D.M.D., D.D.S.
Alliance Francaise de Los Angeles
Le Cordon Bleu

POST-ARCHIVE

bottom of page